Labels

Thursday, February 28, 2019

Stellaris 2.2.X, le guide des DLCs



Un des avantages et des inconvénients des jeux paradox, c'est qu'ils viennent en kit.

Pour donner le contexte et savoir à quel moment chaque élément de DLC s'applique en fonction du stade d'avancement dans la partie (approximativement, si rien n'est noté c'est global) :

Early game : 2200-2300
La phase d'expansion des divers empires, les flottes sont petites, les empires déchus sont hors de portée.
Mid game : 2300-2400
La galaxie est généralement entièrement colonisée, c'est le moment ou les guerres de conquête font rage pour les empires qui veulent continuer à s'agrandir chez le voisin. C'est vers ce moment que les empires déchus peuvent être attaqués avec un espoir de les vaincre, et c'est aussi là qu'ils ont tendance à se réveiller...
End game : 2400+
Les empires et fédérations ayant survécu au mid game sont généralement très puissants et bien moins nombreux. C'est là que peut survenir la end game crisis, à laquelle il faudra survivre... pour espérer gagner.

Extensions

Megacorp (20€)

- Jouer une megacorporation. C'est une variante de gouvernement, qui remplace donc le type de gouvernement habituel du genre démocratie, empire, théocratie etc. Elles ont leurs propres civics (une liste relativement courte), et sont beaucoup plus axées sur le commerce. Elles peuvent fonder des branches dans les autres empires, qui génèrent des profits et fonctionnent comme des bâtiments qui ne nécessitent pas d'unité de population.

- L'Oecumenopolis : permet de transformer une planète en monde entièrement urbanisé, ce qui est généralement très puissant en fin de partie pour avoir une énorme population (dans la version 2.2, la population est le principal moteur de puissance économique). (mid/end)

- Caravanes : des flottes de NPCs qui proposent divers biens et services

- de nouvelles mégastructures (mid/end)

- Le marché aux esclaves : qui permet d'acheter et de vendre des unités de population.

Mon verdict : la toute nouvelle extension, qui apporte pas mal de nouveautés. Je pense qu'on peut s'en passer mais que ce serait dommage.

Apocalypse (20€)

- construire son (ou ses) étoiles de la mort. Plusieurs parfums! (mid/end)

- Les titans, la classe au dessus du cuirassé, pour ceux qui ont quelque chose à compenser, avec des auras et des armes de taille appropriée. (mid/end)

- bastion stellaires (fin early/mid)

- Les Maraudeurs, une genre de horde Mongole de l'espace, qui partent de temps en temps ravager un empire. On peut aussi les engager comme mercenaires, employer un de leurs leaders ou diriger leur attention contre monnaie sonnante et trébuchante. Vers le milieu du jeu ils forment un empire d'un type spéciale qui commence à conquérir ses voisins et sert de mid game crisis.

Mon verdict : des éléments qui enrichissent le jeu, mais rien d'indispensable pour jouer et en profiter. Participe un peu à éviter le ventre mou du jeu pendant le mid game.

Utopia (20€)

- les mégastructures : sphère de Dyson, nexus scientifique, monde-anneau... (mid/end)

- traits d'ascension : transformer son espèce de façon radicale : génétiquement, psychiquement ou mécaniquement.

- gouvernements avancés : purificateur, esprit ruche, espèces syncrétiques...

Mon verdict : probablement le seul DLC vraiment incontournable avec les mégastructures, et l'ascension.

Story packs

Les Story Packs ne contiennent pas nouvelles mécaniques de jeu mais enrichissent l'univers de Stellaris avec des évènements, des entités avec lesquelles interagir. Ils participent à ajouter de l'épaisseur à un jeu qui était connu pour avoir un mid game un peu mou.

Distant Stars Story Pack (10€)

- Le L-cluster : un portail dans la galaxie mène à une série de systèmes mystérieux en dehors de la galaxie... (mid/end)

- encore plus d'anomalies, encore plus d'événements, des systèmes et des planètes uniques...

- davantage de créatures spatiales énormes et hostiles

Mon verdict : on peut s'en passer mais on prend le risque d'avoir un jeu bien plus pauvre, surtout pendant le mid game qui était un peu le ventre mou du jeu.

Synthetic Dawn Story Pack (10€)

- Jouer une espèce robotique

- rébellion robotique (mid/end).

Mon verdict : indispensable pour jouer une espèce robotique, sinon on peut s'en passer, mais il ajoute aussi une autre sorte de crise potentielle avec la rébellion des machines...

Leviathan Story Pack  (10€)

- guardians : des puissantes entités à combattre ou dont il faut percer les mystères (mid)

- les enclaves : des stations spatiales neutres qui offrent divers services moyennant paiement

- La guerre dans les cieux : deux empires déchus se réveillent et s'affrontent, il faudra choisir son camp (ou essayer de rester neutre ?). Attention au feu d'artifice final ! (fin mid/end)

Mon verdict : on peut s'en passer relativement facilement

Cosmétiques

Ajoutent des éléments purement cosmétiques et aucun élément de gameplay.

Humanoid Species Pack (8€)

- portraits
- vaisseaux
- voix
- musique

Plantoid Species Pack  (8€)

- portraits
- vaisseaux
- graphismes

Conclusion

Sauf désir spécifique (jouer des robots, jouer une megacorp), voici quelques suggestions en fonction du budget à dépenser :

- Avec un budget de 20€, je prendrais simplement Utopia, qui me semble indispensable.

- Avec un budget de 30€, Utopia et Distant Stars

- Avec 40€ : Utopia,  Distant Stars+Leviathan

A noter qu'il y a souvent des rabais de 50% sur les DLC lors des soldes steam ou simplement lorsqu'un nouveau DLC pour Stellaris sort. Il faut surveiller ça et en profiter pour acquérir les autres DLC qui manquent... (le plus simple étant de mettre les DLC dans sa whishlist dans la boutique steam)

Ce qui donne :

- Budget de 20€ : Utopia, distant Stars, Leviathan

- 30€ : Utopia, Megacorp, Distant Stars, Leviathan

- 40€ : Utopia, Megacorp, Apocalypse, Distant Stars, Leviathan

Pour 50€, quand les DLC sont en solde, il doit être possible de pratiquement tous les acheter avec ce budget, ce qui est un très bonne idée, car Stellaris est un excellent jeu qui dans sa version 2.2, et s'il n'est pas encore parfait, à mon avis on n'est plus très loin du 4X space opera idéal...


No comments:

Post a Comment